Parmi les nombreux chantiers qu’ouvre François 1er durant son long règne, celui du château de Chambord compte parmi les plus ambitieux. A l’aube de la Renaissance, ses mensurations inouïes font alors de Chambord le plus vaste palais civil connu. Que dire de la clarté géométrique de son plan, de l’harmonie de ses proportions, de la fantaisie de ses toitures hérissées de tourelles, de cheminées et de lucarnes vertigineuses, de la silhouette improbable de ce palais abandonné avant d’être véritablement achevé ? Que penser de l’obscurité qui entoure la genèse de ce château si célèbre … et pourtant si méconnu ?

En effet, on ignore toujours qui fut l’architecte de Chambord, construction prodigieuse et inhabitable – si tant est que quelqu’un ait véritablement joué seul ce rôle. En outre, le château de Chambord présente de nombreuses anomalies qui soulèvent une question cruciale : à quoi le premier palais - celui dont Léonard de Vinci pourrait être l’auteur - aurait-il ressemblé si les plans originaux n’avaient pas été modifiés ?

De 1997 à 2007,  une équipe associant un archéologue et un guide du château a mobilisé des financements et des techniques de pointe en quête de ce projet disparu. Au terme d'une vaste enquête archéologique,
Jean-Sylvain Caillou et Dominic Hofbauer livrent une vision inédite du projet originel de François 1er à Chambord, qui éclaire la lecture de l’édifice actuel d’un jour nouveau et singulier.

Logo DNC


Ce site présente les travaux de recherche menés à Chambord de 1997 à 2007.
Pour l'actualité des recherches, visiter www.chambord.org 

© tous droits réservés. Toute utilisation ou reproduction est soumise à autorisation préalable.
Pour tout renseignement, merci de nous contacter.

Chambord - Programme archéologique Caillou & Hofbauer